Une compagnie d’assurance dit que NotPetya est un « acte de guerre » et refuse de payer, ce qui pourrait créer un « méchant nouveau précédent »

La vaste campagne de cyberattaque qui a prévalu en juin 2017 n’a pas encore fini de parler d’elle. Mais cette fois-ci, elle implique les attributions de la cyberassurance. Zurich Insurance Group a refusé de régler 100 millions de dollars de dommages-intérêts suite à la réclamation d’assurance de Mondelez, géant espagnol de l’alimentation, relativement à une cyberattaque de NotPetya. Ce refus a poussé Mondelez à intenter une action en justice contre son assureur devant le tribunal du comté de Coo…

Source : Une compagnie d’assurance dit que NotPetya est un « acte de guerre » et refuse de payer, ce qui pourrait créer un « méchant nouveau précédent »

Un commentaire